signatureHubert-Walter

 

MAXIMES

Maximes de Hubert Walter



Quand l’orange est juteuse, je m’applique pour en extraire la part du nectar qui peut me revenir. Lorsqu’elle est sèche, il n’est pas dans mon éthique de l’écraser pour en sortir la dernière goutte ou de mendier un morceau de croûte.

*

Le savoir seul n’est pas une fin en ce monde, c’est la mise en application par l’action.

*

Porter l’étendard de ses valeurs ambitieuses, affirmer ses intentions élevées et agir conséquemment.

*

Nous sommes nous-mêmes la source de ce que nous recevons.

*

Ce n’est pas le profit personnel qu’il faut rechercher, mais la croissance personnelle.

*

C'est par l’acte de transmettre, de partager, de déléguer et de donner une chose que nous faisons l’expérience de sa possession, et de pouvoir en disposer librement.

*

Sois bon, responsable et bienveillant pour toi-même et tu le seras avec les autres.

*

Laisse le bien véritable triompher et tu constateras sa formidable contagion.

*

Ne mémorise pas ce que tu as donné, pour ne plus en faire l’estimation ; donne et oublie.

*

Les belles actions de certaines personnes déguisent, parfois, des intentions déplorables.

*

Ne juge pas quand tu écoutes, écoute attentivement, et l’envie de juger disparaîtra.

*

Nous sommes tentés de jauger et de juger les autres trop promptement ; celaest inefficace et dessert l'intérêt de tous.

*

Nous n’avons nullement besoin du jugement d’autrui pour jauger notre valeur.

*

Un jugement hâtif reflète la vanité de celui qui le porte et le prive du potentiel de nombreuses rencontres.

*

Il est stérile de faire des suppositions aléatoires ou irréfléchies, et de prêter à autrui des intentions qu'il n'a pas.

*

Il est impossible d’évaluer la manière dont nous imprimons l'esprit des personnes que nous côtoyons, même lorsqu'il s'agit du premier cercle de proximité.

*

Une personne vaut plus que ce qu’elle révèle par son comportement.

*

Ce que nous distinguons le plus aisément chez les autres se réfère le plus souvent à ce que nous affichons nous-mêmes et que nous refusons de constater.

*

C'est d'eux que les gens désirent parler en priorité. En communiquant avec vous, ils ne cessent de poursuivre la preuve de leur valeur et de leur importance à vos yeux.

*

Le pouvoir d'attraction qu’une personne exerce envers une autre dépend du degré de compatibilité que cette dernière consent à attribuer à la première.

*

Quand tu écoutes, écoute vraiment et raisonne après.

*

Bien écouter et bien répondre est le signe de la plus grande perfection dans l'art de la conversation.

*

La parole éveille l’esprit critique, tandis que l’action invite l'interlocuteur à la curiosité et à l’attention.

*

Que de temps gaspillé à batailler et défendre des idées à l'adresse de personnes incapables d'en saisir les nuances !

*

Lors de discours inspirés et enflammés, il arrive qu’on chante la mélodie des mots dans une émanation harmonieuse et artistique, limpide et brillante.

*

Exprimer son opinion ne sert en aucun cas à soi-même. On s’enrichit en prêtant de l’attention aux autres et en considérant la parole d’autrui.

*

Tant de piètres communicants ne font que s'écouter parler.

*

La raison du plus fort est toujours la plus mauvaise.

*

Nombre de persécutés d’hier deviennent les persécuteurs de demain.

*

Une agression s’anéantit d’elle-même, si elle n’obtient pas d’écho ; ou après avoir épuisé ses ressources.

*

Seuls le passé et le futur existent. Le présent est une notion artificielle, à durée variable.

*

N'accrochons pas trop de croyances, de convictions et de certitudes au portemanteau de notre Moi ; car nous risquons de ne plus nous trouver.

*

Une compréhension ne laissant aucune marge pour le doute restreint la capacité d'essayer quelque chose de différent.

*

L’affirmation dans l’ignorance ne vaut guère mieux que l’ignorance niant la réalité.

*

La croyance d’un tel vaut celle d’un autre, puisqu’elle sert exclusivement les intérêts de la personne concernée.

*

La certitude ferme de nombreuses portes.

*

Rien n’est immuable et rien n’est écrit à l’avance.

*

Une décision forte est l’aboutissement d'un cheminement mental construit. Savoir décider, c’est augmenter son amplitude.

*

Il est indispensable de préserver, constamment, le moyen de porter une action.

*

Il est inutile, parce qu’infructueux, de vouloir résoudre un problème inédit par le biais d’une réponse conditionnée.

*

Une pensée, qui ne ménage pas d’ouverture pour le doute restreint les accès aux "champs des possibles" et à la sérendipité.

*

Nous voulons qu'on nous raconte des histoires ; et nous le faisons parfois à notre insu, et à l’adresse d’autrui.

*

Tout ce qui est manifesté se révèle par sa création continue.

*

Ce que Nous Sommes est lié à ce que Nous Devenons, sans discontinuité.

*

Ta vie est le processus ininterrompu de ta découverte et de ta création.

*

On ne peut comprendre, véritablement, une chose sans préparation et sans intention résolue.

*

Il faut réussir à instaurer une véritable intimité avec un objet ou un sujet, pour pouvoir appréhender sa quiddité, sa nature distinctive et son fonctionnement. Comprendre c’est atteindre l’essence des choses…

*

L’assimilation des connaissances peut s’établir par un entrainement linéaire et progressif, ou par des fulgurances et par à-coups.

*

Il faut considérer le but à atteindre comme un état permanent de conquête.

*

Certains individus ont la faculté, incongrue, d'extirper une forme d'énergie auprès des personnes qu'elles côtoient.

*

Nos sens et notre mental sont des illusionnistes.

*

Prends du recul et analyse, car tes sens perçoivent trop vite.

*

Perçois la relativité de toute chose, jouis-en ; mais n’en sois pas la victime.

*

Une mémorisation est plus opérante lorsqu’elle s’accompagne d’une émotion forte.

*

Un cautionnement restrictif du mental freine l'ouverture d'esprit et entraîne une pensée séparatiste et concurrentielle.

*

L'illusion de croire fermement à tout ce que nous comprenons et l'immaturité de ne pas considérer ce que nous ne comprenons pas.

*

La Vérité est contenue dans ce que nous ne saurons jamais.

*

Ne juge pas la vérité à l’ombre qu’elle projette.

*

Des vérités, mêmes relatives, éclairent l'humanité, d'autres réalités subjectives, personnelles, guident notre vie.

*

La conscience humaine, c’est savoir que l’on sait.

*

Le monde reçoit la révélation de chacun.

*

L’esprit vainc la matière.

*

Oriente ton intention vers ton accomplissement personnel. Tourne tes forces vers la construction de ta plus belle projection.

*

S’engager dans l’action pour défendre ses valeurs et son éthique, et prendre des risques personnels, c’est se célébrer soi-même et projeter sa cohérence.

*

Il faut mobiliser de grandes forces pour construire son étoile étincelante…

*

Peu importe quand arrive l'heure de mourir, lorsqu'on a compris et saisi pleinement sa vie.

*

La vie véritable n’est pas suspendue par la mort ; car l'éveil à la Vie Intégrale gagne peu à peu l’esprit d’une personne à la conscience éveillée.

*

L'intention est le moteur de toute réalisation.

*

La beauté intérieure enrichit de sa félicité tout ce qui la côtoie.

*

La "grandeur d’âme" est l’œuvre la plus noble à accomplir.

*

Le désir est une incantation, incertaine.

*

A vouloir trop en faire et trop contrôler, on fait moins bien.

*

La puissance intérieure confère le plein succès aux combats extérieurs.

*

L'effondrement et le fatalisme ne s’accommodent pas avec la croissance.

*

Lorsqu’une chose attrayante ou convoitée est éloignée, on peut éprouver la plus grande solitude.

*

Un tourment ne disparaît pas derrière les écrans de fumée psychiques ou les actes irréfléchis.

*

Une chose qui se présente mal finit souvent par se dégrader davantage.

*

En toute chose, la disproportion est dommageable pour tous.

*

Par les excès, on compromet son édification personnelle et on se prive de sa propre liberté.

*

Lorsqu’on se met en colère, on se disloque et on s’emporte avec soi dans l’égarement.

*

Le détachement déverrouille la porte du conditionnement du passé.

*

Il n’est jamais trop tard pour cultiver le bonheur en soi.

*

La souffrance se nourrit de la résistance.

*

Craindre la douleur et la souffrance, avant qu’elle n’arrive, c’est improductif, et c’est se pénaliser et souffrir pour rien.

*

La création d’une pensée ajustée à nos valeurs procure une profonde plénitude.

*

La possession d’une chose ne vaut rien sans la félicité de sa jouissance.

*

Si tu fais ce que tu as toujours fait, tu obtiendras ce que tu as toujours obtenu.

*

En sachant se persuader par avance qu’une chose devient possible, on résout l’impossible.

*

Tu es le scénariste, le réalisateur et l’acteur du film de ta vie. Vis ton rôle, interprète tout cela et amuse-toi le plus possible.

*

Il ne faut regarder que la lumière ; les actes ordinaires ne sont pas à glorifier ; qu'ils restent à leur niveau. Ils ne sont que superficialité et vanité.

*

Plante les bonnes graines, arrose-les et expose-les à ton meilleur Soleil intérieur ; et jour après jour, retire tout ce qui n'est plus désiré dans ton jardin personnel.

*

La destination atteinte résulte toujours du chemin parcouru.

*

Rien n’est immuable et rien n’est écrit à l’avance.

*

Trop de prudence éloigne le courage.

*

Il est des situations embarrassantes et honteuses où les personnes lâches et abouliques en savent suffisamment pour ne pas avoir à en savoir davantage pour agir.

*

Le langage est une force et un ressort de pouvoir.

*

Quand on croit savoir, plus rien ne rentre.

*

Le bien et le mal sont des polarités et des postures intellectuelles, philosophiques et morales.

*

L’amour est absolu ; tout ce qui n’est pas amour est dû à son manque ou à son absence.

*

Là, maintenant, ressens-le, l’amour est partout : tout vibre, tout émane, tout communique…

*

L’amour est le liant universel. Il améliore tout, surmonte tout et réjouit tout.

*

Toutes les formes de beauté et d’harmonie sont habitées par l'amour.

*

La beauté harmonieuse est une offrande d’amour.

*

La beauté et la noblesse d’une intention, d’une pensée, d’une parole et d’une action sont liées à l’amour qu'elle contient et qu’elle promeut.

*

L’amour est notre principale ressource. Il revêt mille formes et nuances ; et, nous pouvons le miner sans limites.

*

Extrais l’huile la plus pure de ta personnalité et promulgue l'amour.

*

Promeus l’amour et tu l’auras.

*

Collabore au bien-être général, et de tous. Offre l’amour, et ainsi la paix, aux autres, et tu ressentiras leur force et leurs bienfaits en retour.

*

Tout l'amour que nous donnons nous revient et nous l'emportons avec nous.

*

Sois ouvert. Laisse passer et fais passer.

*

L'amour véritable et désintéressé demeure ; il est indestructible.

*

Aimer son prochain comme soi-même signifie partager avec l'autre tout ce que l’on a choisi pour soi ; et donner sans espérer de gain personnel en retour.

*

Le couple et la famille représentent les voies humaines essentielles pour l'expérimentation du sentiment d'amour.

*

L’amoureux ne choisit pas pour son bien-aimé. Il n’interprète pas ses intentions. Il est à l’écoute. Il oeuvre conjointement à un bonheur complice.

*

Lorsque naît l’amitié dans le couple d’amoureux, l’amour atteint un apogée sentimental, relationnel et spirituel.

*

L'amour est le dessein le plus élevé et il mène à toutes les satisfactions.

*

L'amour est le langage secret de l’ « âme ».

*

L’Amour Véritable est une Révélation Divine.

*

Les amoureux authentiques expérimentent toutes les félicités.

*

L'amour est la sagesse qui irradie.

*

Les sages sont des personnes amènes, accortes et affables qui vivent en permanence dans l’amour.

*

L’amour éloigne toute blessure et toute rancoeur.

*

L’amour authentique libère des chaînes de la peur.

*

La crainte de la perte d'amour et l'obsession de ne pas en obtenir suffisamment engendrent la peur et l’angoisse.

*

Ce qui est douloureux et nocif manque toujours d’amour.

*

Le remède à la crainte est une préparation assidue.

*

Il arrive que nos emballements utopiques nous dominent.

*

Toute action volontaire implique d'abord l’exigence d’une maîtrise émotionnelle.

*

Fuir une chose finit souvent par justement la subir.

*

Pénètre au plus profond de ton Etre, affine et purifie, puis découvre ta propre révélation.

*

Dans la diversité des parcours de vie, nous n'atteignons pas tous notre potentiel paroxysmique.

*

Expérimente-toi et vibre au sein de ce monde ; participe au festin de la vie ; assiste, en tant que Part Individualisée, à l'expérimentation du Tout.

*

Le Soi crée le Moi dans le ça social ; dans la société et le ça, le Moi est créé par le Soi (SCMCS).

*

La meilleure façon d’arriver à quelque chose, c’est de l’être.

*

Il n’y a pas de gloire plus grande que la conquête de soi-même. Quand on découvre qui on est, il ne reste qu’à l’être davantage.

*

Sois libre et crée les conditions pour ton bonheur.

*

Tous les composants structurels et substantifiques qui déterminent la vie matérielle rehaussent leur pouvoir en se fédérant.

*

Toutes les manifestations matérielles ont une existence éphémère.

*

Tout se manifeste et se révèle par un flux permanent de création. Tout est indéfiniment fluctuant.

*

Il n’est rien, qui ne puisse à nouveau être anéanti, recréé ou réadapté avec une pertinence revisitée.

*

L'information et l'énergie sont les fondements de toute création.

*

La matière, c’est l’énergie dans un état particularisé.

*

La matière représente une facette, une émanation et une formulation particularisée de l’énergie en action.

*

La matière, c'est de l'énergie solidifiée.

*

La matière et l'énergie sont dans un rapport intime qui ouvre les portes mystérieuses de la connaissance.

*

Le mental humain ne peut appréhender, véritablement, les dimensions subtiles situées hors du champ de la matière.

*

Tout ce que tu penses, tout ce que tu dis et tout ce que tu fais témoignent de ton actualité et reflètent tes validations antérieures.

*

Lorsque nous nous plaçons en dehors des courants et des cycles de la vie, nous nous exposons aux difficultés et aux frustrations.

*

L’étendue de la culture ne garantit pas la consistance du savoir.

*

La quête de sagesse n’est jamais accomplie.

*

Quel que soit ton avancement dans la quête de sagesse, tu ne peux arriver à destination ; le chemin est sans fin.

*

La sagesse est l’espérance née du sacrifice de l’intelligence.

*

Les Hommes initiés naviguent, avec maîtrise et délicatesse, sur le flot de leurs aspirations et de leurs passions.

*

Le sage est celui qui suscite le plus de maîtres.

*

Le Moi se qualifie par son impuissante puissance.

*

Ce qui est infini, c'est ce qui n'est pas manifesté dans la matière.

*

L’Existence Individuelle révèle une Félicité Transcendante.

*

Danse avec les contraintes de la vie et avec tes limites personnelles.

*

Être véritablement ce que l’on peut être.

*

Notre existence terrestre est assujettie au déterminisme causal.

*

Notre Individualisation représente un des aspects de la Révélation Divine et participe de l'expression de la Conscience Universelle.

*

Nous créons en ce moment ce que nous sommes en train de vivre.

*

Dans les prémisses de la création artistique, mieux vaut ne pas saisir entièrement ce qu’on fait ; et aménager un espace pour l'imprévu, pour laisser du champ à l'inspiration et à l’audace.

*

Un chef d'œuvre contient un potentiel d'expression illimité. Toute compréhension n'est qu’une simple fenêtre partiellement ouverte.

*

L'Etre est plus ample et plus mystérieux que l’ "étant".

*

L’ "étance" du Moi, ne correspond pas à la véridicité du Soi.

*

Chaque Homme mène l’existence qu’il engendre, qu’il en soit conscient ou non, et qu’il en soit maître ou non.

*

La "surqualité", c'est de la "sous-qualité".

*

Le détachement concède un contact inédit avec le "faisceau des possibles".

*

L’Origine Divine Primordiale confère à chaque être humain un statut absolu, intrinsèquement identique, égalitaire et unifié.

*

En surmontant ses erreurs, le raisonnement s'affine, et on finit par en commettre de moins en moins.

*

Détourne-toi des souvenirs douloureux et de leurs pouvoirs nuisibles.

*

Concentre-toi, prioritairement, sur la solution et non sur l'entrave ou l'obstacle.

*

L’interprétation de tes expériences ne recèle pas de réalité intangible.

*

L’intuition est un raccourci fulgurant.

*

Enivre-toi de la joie de créer.

*

Il faut être habité de la volonté de se conduire vers son "âme" (Moi accompli, personnalité profonde).

*

Le sentiment imaginaire de toute-puissance ralentit plus qu'il ne fait avancer.

*

Se tromper peut parfois s'avérer utile et salutaire. Il s’agit de se tromper de la manière la plus intéressante possible.

*

Presque tout peut arriver tout le temps.

*

Efface les coulures qui débordent de ta vérité.

*

Quand on se prend trop au sérieux, c’est qu’on ne sait pas vivre.

*

Rayonner la lumière du mot juste.

*

On n'est jamais aussi fort qu'en étant en phase avec soi-même.

*

Ne confiez à personne le pouvoir de dicter qui vous devez être.

*

L'émancipation spirituelle est au prix du grand désert des choses.

*

La poésie de mélanger la beauté à la vie quotidienne.

*

Les pensées négatives t'exposent à en attirer davantage.

*

Un Homme qui trahit sa parole ne mérite pas qu'on s'attache.

*

Rien ne doit exercer de pouvoir sur toi, hors de ce que tu crées par une réflexion consciente.

*

Sois constamment en recherche et sois ouvert à tout ce qui vient ; laisse-toi imprégner, tu décideras plus tard.

*

Tout ce qui ne va pas finit souvent par empirer. Il faut briser cette chaîne le plus rapidement possible.

*

Le libre arbitre de l’Homme se réduit à l’ignorance des causes qui le déterminent en tant qu’individu.

*

Longtemps après que le parfum pur a quitté le récipient qui le recueillait, ses effluves l'imprègnent encore de leur subtilité.

*

Très peu de lumière, déjà, peut chasser les ténèbres.

*

La plénitude spirituelle côtoie la vérité.

*

Nous savons déjà tout. Il nous reste à apprendre comment nous devons le chercher.

*

La subtilité n'apparaît que lorsque l’éclat s’est apaisé.

*

Plusieurs trajectoires peuvent mener d'un point à un autre.

*

Le plaisir est un préservateur.

*

La souffrance est un transformateur.

*

Regardez vraiment un seul instant et vous regarderez toujours.

*

Le cautionnement restrictif de notre mental entraîne une conception séparatiste et concurrentielle.

*

La liberté est une illusion, dont le mental humain dresse les limites.

*

La nostalgie engendre de nombreuses mystifications.

*

Lorsqu'on s'accepte, on s'interpelle à la première personne. Lorsqu'on est insatisfait, on se désigne à la seconde personne.

*

Le corps est le temple qui permet l'expérimentation de l'âme.

*

Les sociétés humaines, qui sont des prédatrices de destins individuels, bâtissent leurs dictats communautaires, grâce à l'aveuglement et à la soumission généralisée des Hommes.

*

Et si les rêves existaient afin de trier et vider la corbeille de notre mémoire.


****

 

© Protection - droits d'auteur – propriété intellectuelle
Le contenu rédactionnel présenté ci-après est protégé. Tous les droits sont réservés (traduction, adaptation...). La reproduction, même partielle, est interdite. Toute contrefaçon, reproduction ou représentation intégrale ou partielle faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit est illicite, par quelque procédé que ce soit.

Maximes, littérature et extraits d'essais philosophiques de Hubert Walter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de navigation, et pour faciliter le partage d’information sur les réseaux sociaux.